PRIX ABEL 2012

Remise du prix Abel 2012 au mathématicien Hongrois Endre Szemerédy.Le mardi 22 mai 2012, le Roi Harald de Norvège a remis au mathématicien Endre Szemerédy le prix Abel d’un montant d’environ 800 000 euros. D’après les statuts, n’importe quel mathématicien peut proposer un de ses confrères pour cette distinction en adressant une lettre à l’académie des sciences et des lettres de Norvège à Oslo. Les propositions sont ensuite examinées par un comité qui transmet ses recommandations à l’académie ; le choix est annoncé au mois d’Avril chaque année. Un mathématicien français a déjà été honoré par ce prix : en 2003 Jean-Pierre Serre, professeur au collège de France a reçu le prix Abel pour ces travaux dans différents domaines des mathématiques topologie, géométrie algébrique, théorie des nombres. Le montant du prix est d’environ six millions de couronnes norvégiennes sept cent cinquante mille euros. La Norvège a alimenté un fond d’environ vingt-cinq millions d’euros pour ce prix et les dividendes en sont remis au lauréat. Rien à voir avec les vingt mille euros du Prix Fermat qui sera attribué à Toulouse dans quelques jours ; certes le pétrole de la Mer du Nord ne coule pas chez nous, mais les salaires des footballeurs ne sont pas si bas pour autant…Les Norvégiens se sont certainement fait un peu plaisir en comblant là une lacune volontaire du grand frère suédois, puisque le prix Nobel n’existe pas en mathématiques.Le prix Abel , crée en 2001, est ainsi nommé en hommage au mathématicien Norvégien prématurément disparu, Niels Henrik Abel 1802-1829 , dont les travaux sur l’irrésolubilité des équations du cinquième degré par radicaux font un des précurseurs de Galois.

viaQUADRATURE.